jeudi 1 janvier 2015

Le pouvoir des Lys T3



Couverture de Le Pouvoir des Lys, Tome 3 : Puissante
Auteur : Maria V Snyder
 
Prix : 16E
 
Edition : Harlequin, collection Darkiss

Résumé

Dernière survivante de son peuple, Guérisseuse clandestine et menacée, Avry est devenue, bien malgré elle, celle qui tient le destin des Quinze Royaumes entre ses mains magiques. Face au nouveau fléau qui frappe et vient nourrir l’armée des Morts, elle est la seule à connaître le secret des antidotes et à pouvoir soutenir le prince Ryne dans son entreprise de paix. Mais que vaut la puissance, quand on croit avoir perdu l’être qui vous est le plus cher ?

 

Mon avis

Comme je l’ai déjà dit dans mon autre chronique, Maria V. Snyder est l’une de mes auteures préférées et sa seconde trilogie est, elle aussi, une réussite. Bien que je préfère la 1ere qu’elle ait écrite, mais ce n’est pas un reproche car on a tendance à toujours préférer les 1ers écrits que l’on lit. Vous trouverez ma chronique sur le T1 et T2 ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/06/le-pouvoir-des-lys-t2-magique.html.Ce T3 conclut donc l’intrigue mise en place dans les tomes précédents et ne laisse aucunes interrogations en suspens. Qui gagne la guerre ? Où est passé Kierrick ? Que deviennent Estrid, Mélina, Maman, Danny et Zila… ? Avry réussira-t-elle à honorer toutes ses promesses ?

Nous retrouvons Avry seule au lendemain de la disparition du mage sylvestre et bien que tout le monde le pense mort suite à la trahison de Wynn qui a réussit à l’empoisonner, elle refuse cette idée mais elle ne l’attend pas pour autant. La guerre est bien proche et l’on a besoin d’elle autant pour les questions médicales que pour les interrogations concernant les lys. L’armée de morts-vivants de Tohon ne peut être vaincue que par la toxine des lys de la mort, toxine que seule Avry peut récolter. Sans compter que les ennemis se multiplient : Célina, Wynn, Sepp sont toujours la principale menace mais s’ajoute aussi un nouveau personnage qui rend aussi mal à l’aise qu’il n’est fou : le Roi Squelette. Rhyne est donc cerné par tous ces ennemis en même temps qu’Avry se rend compte que Tohon, figé ou non, fait toujours partie de sa vie. Tout comme la peste, qui semble revenir et qu’elle doit endiguer à tout prix…

Ce dernier tome est donc celui de la guerre, de l’épique : pas une seconde ne nous est laissée pour souffler et les moments joyeux sont rapidement éclipsés par les batailles, les escarmouches ou bien encore les pièges. Le discours amoureux est miné par le discours stratégique et Avry va encore devoir se sacrifier. Elle est devenue encore plus robuste mais les personnages qui ont le plus évolués sont Flea et Rhyne. Ce dernier apparait véritablement comme le chef de guerre manipulateur qu’il est censé être et se révèle bien plus sournois et stratège qu’il ne l’était dans les seconds tomes. Flea, s’affirme et s’accepte enfin tel qu’il est, pouvoirs magiques inclus. L’alternance des points de vue est, comme toujours, saluée de ma part car elle permet de varier un peu l’intrigue et met du piment, car il ne faut pas oublier que les livres de Snyder sont tout de même des romans sentimentaux. Je ne veux pas vous en dire trop car je crains de vous spoiler, sachez seulement que la magie devient encore plus prédominante qu’elle ne l’était dans les tomes précédents et que si vous aimez l’épopée à laquelle se mêle une histoire d’amour dans un univers un peu fantasy, vous allez vous régaler. Pour ma part, je ne regrette absolument pas cette lecture qui s’accorde à merveille au temps glacial actuel et que j’accueillais avec grand plaisir le soir venu, sous ma couette, bien au chaud.   

 

Extrait

« Une idée m'a soudain frappée et j'ai poussé une exclamation. Quand j'ai relevé la tête, j'ai découvert que Quain m'observait avec attention.

-         Malheur ! S'est-il exclamé. Je reconnais cette expression. On est dans la panade

-         Pas du tout, a corrigé Loren en me dévisageant à son tour. Ça, c'est quand elle a un plan, voilà tout.

-         C'est bien ce que je dis, a grommelé Quain dans sa barbe.

-         Retrouvons nous au QG de Ryne, ai-je répondu.

Kerrick a réagit immédiatement.

-          Nous retrouver ? […]

-          A cheval, il nous faudrait à peine 5 jours pour rejoindre le QG, a argumenté Quain.

Kerrick lui a décroché un regard furibond.

-          Silence ! Lui a intimé Loren. Tu vois bien que Papa et Maman se disputent, ne t’en mêle pas. […]

Je me suis rapprochée de Kerrick.

-          Tout ira bien.

Ses épaules se sont affaissées. Je pouvais deviner son inquiétude, mais nus n’avions pas le choix.

-          D’accord, a-t-il fini par céder. Mais c’est moi qui décide de qui t’accompagnera.

-          Ils se disputent la garde des enfants à présent ! a plaisanté Loren. »