dimanche 4 janvier 2015

Hérétiques T1 : Le Mystère Isolde



Couverture de Hérétiques: le mystère isolde
Auteur : Philippa Gregory
 
Prix : 17E
 
Edition : Gallimard Jeunesse

Résumé

1453. Il se passe des choses étranges dans un couvent proche de Rome. Les sœurs semblent frappées de folie. Isolde, la jeune et belle abbesse, est accusée d'hérésie et risque le bûcher! Luca Vero, un novice, est envoyé par le pape en mission secrète pour enquêter. Il a 17 ans, il est brillant, séduisant, il n'a pas les yeux dans sa poche. Et le charme de la belle Isolde ne le laisse pas indifférent... Saura-t-il surmonter les peurs et les superstitions? Pourra-t-il sauver Isolde?

Mystère, suspense, romance, héros intenses, force dramatique du Moyen Âge : le premier volume d'une série captivante, par un écrivain maître du genre

 

Mon avis

Peut être que certains d’entre vous connaissent cette auteure par les films qui ont été adaptés de ses livres tels que Deux sœurs pour un roi et la série The White Queen, merveilleuse série à voir d’urgence qui montre l’Angleterre du XVe siècle à la fin de la guerre des Deux Roses et l’ascension des Tudors. C’est d’ailleurs grâce à cette dernière que j’ai eu un coup de cœur pour cette écrivaine qui fait des biographies historiques romancées. Comme j’ai beaucoup apprécié la série de la BBC, j’ai décidé de lire une œuvre écrite par Gregory. Cependant, je sais par expérience que j’ai tendance à préférer le livre et à accabler de reproches le film. Aussi, j’ai décidé de tenter une autre série de la même écrivaine et c’est ainsi que je suis tombée sur la trilogie Hérétiques. Honnêtement, ce n’était absolument pas ce à quoi je m’attendais : l’histoire d’amour n’est que très peu abordée et l’intrigue se concentre plus sur une enquête. Aussi, vais-je vous faire un résumé entièrement différent de celui de l’éditeur.

Luca Vero est fils de paysans et est un surdoué, passionné par les chiffres, ses parents l’ont fait entrer dans les ordres alors qu’il était enfant pour qu’il puisse s’élever socialement. A 17 ans, malgré ses vœux d’obéissance au monastère, il s’interroge sur la Sainte Croix et les Reliques. Ses interrogations le mènent à être accusé d’hérésie. La situation lui parait dramatique mais c’est alors que l’inquisiteur lui fait une proposition : devenir à son tour inquisiteur et faire partie des agents spéciaux du Pape. Car oui, le Pape a des agents spéciaux chargés d’enquêter sur les signes avant coureurs de la fin du Monde et ce qui relève de simples superstitions. Accompagné d’un clerc et de son serviteur, ils sont dirigés dans leur première mission : un couvent de religieuses qui subissent stigmates, et font toutes d’étranges rêves qui les font tendre vers la folie depuis l’arrivée de l’abbesse, noble dame mise au couvent contre son gré par son frère.

Luca est donc le protagoniste de cette série et grandi sous nos yeux au fur et à mesure de l’œuvre. Si au début il m’a semblé quelque peu timide et facilement convaincu, il se détache de ce portrait peu flatteur pour devenir un inquisiteur loin du stéréotype que nous avons, recherchant des preuves avant d’accuser injustement des innocents. Fraize, le serviteur, a été le personnage que j’ai le plus apprécié par ses commentaires caustiques, son bon-sens et sa joie de vivre. Les autres personnages sont restés un peu plus dans le flou de la narration et je ne veux donc pas en parler même si je pense qu’Ishraq, personnage mystérieux de part son statut : une femme soldat au XVe siècle ce n’est pas courant, va devenir l’un de mes préférés car elle est imprévisible et audacieuse. L’intrigue, bien que j’ai été déçue car je m’attendais à une histoire d’amour, n’a pas été totalement une déception car l’écriture est telle que l’on se laisse mener. Cependant, j’ai trouvé les coupables bien trop facilement  à mon goût et le dénouement ne m’a pas apporté de réel choc. En outre, la seconde enquête était de trop, à mon avis, car elle a alourdit le livre, donnant une impression de deux tomes en un et surtout un fini bâclé car elle est trop condensée. Je suppose que le T2 sera bien mieux et j’espère qu’il se concentrera un peu plus sur l’intrigue secondaire qui traite de vengeance, de traitrise, de pouvoir et d’argent. Enfin, le gros avantage de ce livre est qu’il donne une impression de réel et la vie du XVe siècle est donc bien traitée et documentée, les mœurs étant rendues à la perfection. Le fond étant si bien construit, je trouve dommage que l’intrigue soit si bancale et, je le répète, j’espère que le T2 va s’étoffer en se concentrant plus sur les personnages et leurs problématiques que sur des enquêtes indépendantes de leurs vies.

 

Extrait

« Avec un frisson de terreur, Luca regretta de ne pas avoir tenté sa chance dans la rivière. Une demi-douzaine d’hommes à la mine sévère l’attendaient et, pendant que le batelier accrochait l’embarcation à un anneau usé afin de rester à quai, ils tendirent les bras pour tirer Luca du bateau, puis l’entraînèrent dans un couloir étroit. Luca sentit plus qu’il ne vit d’épais murs en pierre de chaque côté, et un plancher lisse sous ses pieds. Il entendait le bruit de sa propre respiration, que la peur rendait irrégulière. Enfin, ils s’arrêtèrent devant une lourde porte, y frappèrent un coup et attendirent. »