dimanche 17 mai 2015

Les Rois Maudits T3 – Les Poisons de la Couronne


 
Auteur : Maurice Druon
 
Beaucoup d’éditions existent très peu chères

Résumé

Les Poisons de la Couronne ressuscite, presque jour par jour, les conflits, les intrigues, les haines et les crimes du règne de Louis X le Hutin, qui ne dura que dix-huit mois, mais dont les conséquences devaient être capitales pour la monarchie française. Lorsqu'il meurt empoisonné, en juin 1316, c'est la première fois depuis plus de trois siècles qu'un roi de France décède sans laisser un héritier mâle.

 

Mon avis

A croire que je n’arrive plus à me passer de l’univers médiéval : après avoir lu Red Queen, suivie de L’Héritière, voilà que je me suis (re)lancée dans la suite de la saga historique de Maurice Druon. Et je crois que ce 3e tome est mon préféré : certes, il y a des intrigues à n’en plus finir mais le cadre est posé ce qui permet à l’ironie d’être de plus en plus présente ; les personnages deviennent aussi désespérants qu’hilarants. Que du plaisir.

On retrouve nos personnages avec leurs intrigues habituelles : le roi de France, les Lombards et le duché d’Artois. Louis X a enfin réussi à se débarrasser de Marguerite pour épouser Clémence mais aucun héritier ne vient. Or, un royaume avec un roi si faible incapable de gagner une guerre et pas d’héritier, c’est la porte ouverte aux manigances. Qui ? Mahaut d’Artois bien évidemment ! Le roi lui prend son duché et son beau-frère est le successeur direct, elle voit l’occasion de faire d’une pierre deux coups : récupérer son bien et devenir la mère de la reine. Quant à Guccio, il maintient sa volonté d’épouser Marie de Cressay bien que les parents de la jeune femme s’y opposent toujours autant.

Si le 1er tome mettait en scène le règne impitoyable de Philippe le Bel et que le second se concentrait sur Marguerite, ce 3e tome laisse toute la place à Louis et à ses échecs. Druon fait de lui un portrait caricatural et se moque de ses décisions tout comme il ridiculise la chamaillerie du comté d’Artois. On assiste aux déchirements des nobles et à leur volonté de prendre le pouvoir, tout comme on constate que derrière chaque homme se cache une femme. Ce tome-ci, c’est réellement celui de la dérision, et seule l’histoire entre Marie et Guccio semble légèrement épargnée. Heureusement, elle n’est pas aussi présente que dans les 2 tomes précédents ce qui fait que les chapitres défilent plus vite : pris dans l’engrenage des intrigues de Mahaut ou des efforts du roi, on attend avec angoisse la suite des évènements. D’ailleurs, la grande force de Druon réside dans son écriture : bien qu’ironique, aucun personnage n’est épargné et il nous laisse nous faire notre propre opinion. C’était étrange de ne pas avoir d’avis tranché sur la question : un moment Mahaut m’énervait et deux minutes après je me mordais la lèvre inférieure de peur qu’elle soit découverte. Vraiment, cette série se bonifie au fil des tomes et il me tarde d’acheter le T4 pour voir ce qu’il nous réserve !

 

Extrait

« - La pluie, la pluie ! disait Louis X avec rage. Aurai-je donc toujours toutes choses contre moi ?

Une santé incertaine, un père dont l'autorité glaciale l'avait pendant vingt-cinq ans écrasé, une épouse infidèle et scandaleuse, des ministres hostiles, un Trésor vide, des vassaux révoltés, une disette l'hiver même où commençait son règne, une tempête qui manquait d'emporter sa nouvelle femme....

 Sous quelle effroyable discorde de planètes, que les astrologues n'avaient pas osé lui révéler, fallait-il qu'il fût né, pour rencontrer l'adversité en chaque décision, en chaque entreprise, et finir par être vaincu, non pas même en bataille, noblement, mais par l'eau, par la boue où il venait d'enliser son armée ! »

 

A savoir

Vous pouvez retrouver du T1 – Le roi de fer et du T2 – La reine étranglée ici :