lundi 24 novembre 2014

Hopeless T1



Auteur : Colleen Hoover
 
Edition : Fleuve Noir (collection : Territoire)
 
Prix : 18E

Résumé

Parfois la découverte de la vérité peut vous laissez sans espoir que vous faire croire aux mensonges...

C'est ce qu’à 17 ans Sky réalise après qu'elle rencontre Dean Holder. Un gars à une réputation qui rivalise avec une incroyable capacité d'invoquer des sentiments en elle. Elle n'a jamais eu ça auparavant. Il lui fait peur et là captive dans son ensemble en l'espace d'une seule rencontre, et la façon dont il là fait se sentir et juste des souvenirs enfouis d'un passé qu'elle souhaitait ne plus jamais déterrer.

Sky à du mal à le garder à distance sachant qu'il n'y a rien que des ennuis, mais Dean insiste pour apprendre à la connaître. Après avoir recherché, Sky apprend que Dean n'est pas celui qu'il prétend être. Quand les secrets qu'il gardait pour lui sont finalement révélés, toutes les facettes de la vie de Sky vont changer pour toujours.

 

Mon avis

J’ai beaucoup entendu parler de Colleen Hoover sur les blogs et tous vantaient ses livres, aussi, il n’est pas étonnant que j’ai lu Hopeless. Même si ce n’est pas un coup de cœur comparé aux autres bloggeurs, j’ai beaucoup apprécié et je déplore simplement la seconde partie du livre car il était à deux doigts d’en devenir un…

Sky a été adoptée et sa mère est une hippie : pas de technologie et école à la maison. Mais Sky n’est pas coupée de la civilisation pour autant : sa meilleure amie est là pour lui donner une vie d’adolescente normale. Et quoi de plus normal pour une ado que d’aller en cours ? Sky réussit à convaincre sa mère de la laisser aller en cours mais ne croyez pas que c’est le récit de la jeune ingénue qui découvre le monde réel. Sky est cynique et n’attend rien de la vie. Elle la vit au jour et le jour sans se prendre la tête avec des questions de réputation comme les filles de son âge ; aussi, elle est connue comme la trainée de la ville mais s’en fiche : la seule personne à qui elle doit rendre des comptes c’est elle-même. Et puis son quotidien change quand elle rencontre Holder, connu pour avoir agressé un gay et qui la comprend bien plus qu’elle ne le voudrait ce qui va bouleverser sa vie à jamais.

Vous vous en doutez, j’ai adoré Sky : drôle, sarcastique, forte. Enfin une héroïne qui en a ! De même que Holder qui est aussi dérangé que passionné. Quand deux personnages au fort caractère se rencontrent, ça donne quoi à votre avis ? Eh oui, gagné ! Des étincelles, voilà ce que ça donne et l’exemple le plus marquant est leurs dialogues qui me faisaient rire malgré moi. Tous les éléments étaient réunis pour que j'adhère au livre mais, il y a la seconde partie qui a tout gâché. J’ai peut-être forcé le trait mais sachez que le livre se divise en 2 : la romance et le drame. Si la romance a été addictive et vraiment bien traitée, j’ai trouvé le drame un peu faible. Pas dans ce qui se passe réellement car c’est ignoble mais plutôt dans les coïncidences un peu trop nombreuses à mon goût. En plus, cette tragédie rend les personnages vraiment mièvres et ils perdent leur consistance ce qui est vraiment navrant. Je pense que cette dernière partie était de trop ou alors trop concentrée dans le roman. Un deuxième tome aurait dilué et aurait permis de développer l’action pour ne pas donner une impression de feuilletons enchainant les coups de théâtre. C’était pour les reproches, mais vous commencez à me connaitre, j’en trouve toujours ^^. A part cette deuxième partie, je vous préviens, vous allez craquer et adopter ce livre qui a une écriture fluide et on peine à arrêter de tourner les pages à tel point que je me disais : « prochain chapitre, va bosser la médiévale » mais 3 chapitres plus loin, la médiévale était toujours au point mort. Bref, un succès bien mérité et que je ne peux pas nier. 

 

Extraits

Le 1er extrait c’est pour vous montrer le caractère de Sky

« Désolé que votre casier ne soit pas équipé d’une bar de pole dance, salope.

Un sourire pincé sur les lèvres, je fixe le mot dans mes mains, acceptant le sort que je me suis auto-infligé, et ce pour les neuf mois à venir. Je pensais sincèrement qu’il n’y avait que dans les livres que les gens se comportaient de cette manière. Malheureusement je constate que les imbéciles existent bel et bien. D’ailleurs, j’espère que la plupart de leurs gamineries ressembleront au coup de la strip-teaseuse dont je fais actuellement les frais. Sérieusement, quel imbécile peut donner de l’argent en guise d’insulte ? Un imbécile plein aux as, je suppose. Voire plusieurs.

Je suis sûre que la clique de filles en tenues légères, mais hors de prix, qui glousse dans mon dos s’attend à ce que je lâche brusquement mes affaires pour me réfugier en pleurant aux toilettes. Seulement, elles peuvent toujours attendre car il y a trois problèmes :

-           Je ne pleure jamais. Pas mon genre ;

-          Les toilettes les plus proches, c’est bon, j’ai vu : j’y remettrai plus jamais les pieds ;

-          Je n’ai rien contre l’argent. Qui cracherait dessus ?

Je pose mon sac à dos par terre et ramasse les billets. Il y a au moins vingt billets de un dollar, et plus d’une dizaine encore à l’intérieur de mon casier. Je les récupère aussi, puis je fourre le tout dans mon sac et change de manuels avant de refermer la porte et d’enfiler mon sac à dos sur les deux épaules, tout sourire.

-          Dites merci à vos papas de ma part.

Je passe devant la bande de nanas (qui ne glousse plus du tout), ignorant leurs regards furieux. »

 

Allez un petit extrait entre Holder et Sky ;)

«  Il retourne l’appareil vers lui pour lire à voix haute :

-          « Sky, tu es merveilleuse. Tu es sans doute la créature la plus exquise de l’univers et si un abruti ose te dire le contraire, je le saigne. »

Il arque un sourcil, me lance un regard et reporte son attention sur le téléphone.

-          J’y crois pas ! Ils sont tous du même genre. Rassure-moi, c’est pas toi qui t’envoies ces messages tous les jours pour te donner du courage ?

J’éclate de rire en tendant le bras au-dessus du bar pour lui arracher le portable des mains.

-          Arrête. Tu es en train de gâcher tout le côté drôle du truc.

Il renverse la tête en arrière, hilare.

-          Ne me dis pas que c’est vrai ! Ils sont tous de toi ?

-          Mais non ! je ronchonne, sur la défensive. C’est Six qui me les a envoyés. Ma meilleure amie. Elle est à l’autre bout de la planète et je lui manque. Comme elle ne veut pas que je sois triste, elle m’envoie chaque jour des gentils textos. Je trouve ça mignon.

-          Tu parles ! Tu trouves ça agaçant et tu les lis sans doute même pas.

Comment peut-il le savoir ?

Je pose le téléphone et croise les bras sur ma poitrine.

-          Ça part d’une bonne intention, je m’entête, refusant toujours d’admettre que ces textos m’horripilent.

-          Ils te détruiront. Ces textos vont tellement te donner la grosse tête qu’elle finira par exploser.

Il me reprend brusquement le téléphone, sort le sien de sa poche et fait défiler les deux écrans en pianotant rapidement sur son clavier.

-          Il faut qu’on rectifie le tir avant que tu te mettes à avoir la folie des grandeurs.

Il me rend mon portable, tape quelque chose dans le sien puis le range dans sa poche. Mon téléphone se manifeste, indiquant l’arrivée d’un nouveau message. Je jette un coup d’œil à l’écran et éclate de rire.

Tes cookies avaient un goût horrible. Et tu n’es pas si jolie que ça.

-          C’est mieux, non ? lance-t-il, espiègle. Tes chevilles ont assez dégonflé, tu crois ?

Je repose le téléphone sur le bar en riant puis je me lève.

-          On peut dire que tu sais parler aux filles, toi. »

 

A savoir

Un deuxième tome est sorti aux Etats Unis en juillet 2013 sous le nom de Losing Hope. Je n’ai pas encore de date de sortie pour la France.

En attendant, voici le résumé

 
Dans Hopeless, Sky n'a laissé aucun secret, aucun sentiment partagé et aucun souvenir oublié, mais le passé de Holder est resté un mystère.
 
 Toujours hanté par la petite fille qu'il a laissé mourir, Holder a passé sa vie entière à chercher une solution pour se débarrasser de sa culpabilité écrasante qu'il a ressenti pendant des années. Mais il ne pouvait pas prévoir que le moment où ils se reconnectent, il pouvait ressentir de plus grands remords...
 
 Parfois dans la vie, si nous voulons aller de l'avant, nous devons creuser profondément dans notre passé et de faire amende honorable.