dimanche 15 mai 2016

Red Queen T2 – Glass Sword



Couverture de Red Queen, tome 2 : Glass Sword
Auteur : Victoria Aveyard
 
Prix : 18E
 
Edition : MsK  

Résumé

Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l’argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l’électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.

Alors qu’elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n’est pas seule. D’autres Rouges, comme elle, cachent l’étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l’aube, plus rapide qu’un éclair d’argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.

Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix.

 

Mon avis

L’an dernier, j’avais eu un véritable coup de cœur sur Red Queen ; c’est donc naturellement que j’ai entamé le T2 avec tout autant d’espoir. Chose incroyable, il n’est pas décevant ! Il est même à la hauteur du 1er ! Toujours autant d’action, de noirceur dans l’intrigue et une héroïne qui repousse toujours ses limites.

ATTENTION AUX SPOILS SUR LE T1

Souvenez-vous, à la fin du T1 nous avions laissés Cal et Mare trahis par Marven, alliés par la force des choses mais méfiants vis-à-vis de tous : eux-mêmes, la Résistance, leur relation. Ils avaient bien retenus la leçon de Maven. On reprend le T2 dans les mêmes dispositions : « n’importe qui peut trahir n’importe qui ». Le seul objectif de Mare est de trouver les sangs-mêlés, à la fois Rouges et Argents, pour combattre la couronne. Elle divise la Résistance en annonçant cette quête et en s’alliant avec le prince déchu Argent. Mais qu’importe, la faim justifie les moyens ; la course-poursuite pour les sangs neufs contre Maven a commencée et Mare est déterminée à le battre au risque de perdre plus que des amitiés.

 

On recommence la lecture exactement au moment où on s’était arrêté et, allez savoir par quel miracle, l’auteure réussit à nous rappeler les faits sans nous lasser. Nous voilà donc embarqués par Mare pour le meilleur et pour le pire. Je vous préviens, c’est une lecture dangereuse : une fois qu’on a commencé, on ne peut plus s’arrêter. Je me souviens que j’avais fait une comparaison avec Hunger Games dans ma chronique sur le T1. Je maintiens mon affirmation mais ici, si la matrice est toujours présente, Mare va plus loin que ne l’a jamais osé Katniss. Je dois avouer que je la préfère, Mare est plus dévouée à la cause de la résistance ; plus extrême dans ses positions parce qu’elle est plus sauvage, plus noire. Pour elle, une vie peut-être sacrifiée si cela aide. Il n’y a pas de place au sentimentalisme dans ce tome bien que les questions du triangle amoureux commencent à évoluer. Et là où Katniss était suivie aveuglément, Mare est contestée de toutes parts. A commencer par ses propres alliés ce qui apporte son lot de piment au livre : Cal, Farley, Shade et Kilorn la contredisent, se disputent et se réconcilient dans une joyeuse cacophonie. Sans compter les intrigues parallèle qui se développent et qui donnent une réelle consistance aux personnages. C’est si bien narré et réaliste que l’on a l’impression de faire partie de cet étrange équipage. Et plus l’intrigue avance, plus on regrette d’être si tranquillement dans notre lit et de ne pas pouvoir les rejoindre pour les aider. Même la fin, à laquelle on croirait s’attendre, reste choquante par sa violence et son désespoir ; le tragique est omniprésent. On est en empathie complète avec le personnage bien qu’elle commence à devenir comme Circei, il est rare d’avoir une héroine aussi cruelle, déterminée et orgueilleuse dans un roman jeunesse mais croyez-moi, on ne l’en apprécie que plus !

En bref

Apprécié
Non-apprécié
-          Une héroïne engagée et sans états d’âmes
-          Beaucoup d’action : romance minoritaire pour se concentrer sur la lutte à mener
-          Des intrigues parallèles qui commencent à se développer et qui adoucissent l’intrigue principale
-          Approfondissement de l’attachement aux protagonistes
-          La fin : trop expéditive et préparée mais qui réussit malgré tout à ne pas gâcher le livre et à nous glacer le sang

 

Extrait

« - La police et l’armée ne sont pas les seuls à ta recherche. Il y a nous aussi. Tous les réseaux de contrebande, toutes les bandes de voleurs, d’ici à Delphie. Tu es traquée Miss Barrow, en pleine lumière comme dans le noir, par les Argents et par les tiens. […]

Il y a quelques mois, le souvenir de trois corps écrabouillés sous des décombres aurait pu me faire terroriser. Aujourd’hui j’ai vu bien pire et accorde à peine une pensée à leurs os brisés. Crance, en dépit de ses activités criminelles, n’a pas l’air aussi à l’aise que moi. Ses yeux fouillent les ténèbres, en direction des Marins qu’il nous a aidé à tuer. Ils étaient sans doute ses amis. Mais ça ne me dérange pas non plus, je suis prête à échanger des amis, à abandonner des vies pour garantir ma propre victoire. »

***

« Les lèvres de Cal se rapprochent, plus brulantes à chaque mot. Il me serre plus fort, comme si d’une seconde à l’autre quelqu’un risquait de venir et de m’arracher à lui.

-          On va bâtir une armée. Et le tuer. Lui et sa mère.

Tuer un roi ne changera rien. Un autre prendra sa place. Pas Cal, le prince déchu, mais quelqu’un d’autre. C’est un début malgré tout. Si on ne peut pas distancer Maven, on doit le stopper net. Pour les sangs-neufs. Pour Cal. Pour moi.

Je suis une arme faite de chair, une épée recouverte de peau. Je suis née pour tuer un roi, pour mettre un terme à un règne de terreur avant qu’il ne débute pour de bon. Le feu et les éclairs ont permis à Maven de s’élever, le feu et les éclairs causeront sa chute. »

 

A savoir


Pas d’info sur le T3 encore… Courage !