lundi 14 juillet 2014

Fleur de fantôme



Auteur : Michèle Jaffe
Edition : Hachette (collection : Black Moon)
Prix : 18E

Résumé

100 000 dollars.

100 000 dollars pour se glisser dans la peau d’une étrangère. Voilà le marché que proposent Baine et Bridgette à Eve Brightman, le parfait sosie de leur cousine.

100 000 dollars pour vivre la vie d’une autre, une vie de luxe absolu, alors qu’Eve n’a connu que les familles d’accueil, la misère et la faim. Le prix de cette mission de rêve ? Convaincre une famille entière du retour de la fille prodigue, Aurora. Empocher l’héritage. Le partager. Et disparaître.

Un jeu d’enfant… sauf que rien ne va se passer comme prévu…


Mon avis

Ce livre était une lecture que je n’avais pas jugée prioritaire et que j’ai donc relayée au fond de ma PAL. Pourtant, j’entreprends une opération de nettoyage et donc je lis ces livres trop longtemps stockés au fond de mon armoire, c’est de cette façon que j’ai découvert ce petit bijou. Car, oui, il s’agit bien d’une perle rare qui semblait pourtant n’être qu’un pâle copier-coller de The Lying Game. En effet, Eve, une jeune serveuse dans un Starbucks qui a voyagé de familles d’accueil en familles d’accueil, est accostée par un couple étrange : Bridgette et Baine Silverton, deux enfants d’une riche famille, lui proposent 100 000 dollars pour qu’elle joue le rôle d’Aurora Silverton, leur cousine disparue dont elle est le sosie. Le but ? Récupérer l’héritage d’Aurora : comme celle-ci est disparue, il faut attendre quatre ans avant qu’elle ne soit déclarée morte et que ses cousins ne puissent accéder à l’argent dont ils semblent avoir tant besoin. Alors que si Eve fait une apparition quelques semaines avant le 18e anniversaire d’Aurora, qu’elle empoche l’argent et qu’elle reverse son « héritage » à Bridgette et Baine avant de disparaitre, tout le monde est content. Eve se méfie mais elle ne veut plus subir les familles d’adoption, ni céder aux avances de son patron mais elle est sans logis ni le sou… Et puis, 100 000 euros pour jouer pendant 3 semaines le rôle d’une riche héritière revenue d’entres les morts, ce n’est pas une offre qu’elle peut se permettre de décliner, aussi accepte-t-elle. Mais elle va découvrir que jouer le rôle de l’enfant prodigue n’est pas aussi simple qu’elle se l’imaginait et que la raison de la fugue d’Aurora Silverton a un lien avec le suicide (ou meurtre) de sa meilleure amie, Liza. En outre, de nombreux évènements ont lieu et laissent penser qu’Aurora, jouée par Eve, n’est pas la seule revenue d’entre les morts… Sans compter que de nombreuses personnes, que se soit ses amis ou sa famille, semblent avoir des bonnes raisons de tuer Aurora qui, en plus d’être très riche, détenait de nombreux secrets, que ce soit des secrets sur elle-même ou sur les autres.

Voilà donc un bon roman policier qui tend vers le roman d’épouvante et qui a tous les éléments dont on puisse rêver pour séduire tous les lecteurs :

-         Une famille riche dans laquelle l’argent semble dominer et où les liens sont dictés, comme en politique, que par le besoin ou non, d’une alliance et où les trahisons ne semblent pas être rébarbatives

-         Une multitude de personnages secondaires tout aussi mystérieux que dangereux

-         Une double enquête : une sur le meurtre présumé de Liza et une autre sur la disparition d’Aurora (qui a plus de secrets que ses cousins ne pouvaient le prévoir)

-         Un cadre girly où se mêlent fantastique, meurtre et romance.

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman est le fait que la fin soit vraiment surprenante, il est me semble qu’il est impossible de deviner qui est le meurtrier tant l’histoire s’emmêle. D’ailleurs, savoir si le fantôme de Liza existe réellement est difficile à savoir et il contribue à mettre du piment dans ce roman car il ajoute une dose de peur et de perplexité qui est nécessaire à tout bon roman policier. Sans compter que tout le monde est suspect car tous ont une raison valable de s’en prendre à Aurora : argent, amour, sexe, trahison, connaissance d’un évènement compromettant, jalousie… Tous autant de motifs valables pour la tuer mais apparemment seul l’un des motifs a été le déclencheur.  Si la trame m’a enchantée, les histoires secondaires qui jalonnent le roman ont été aussi très divertissantes : amours malheureux, triangles amoureux, amour naissant… Le tout narré par une écriture divine qui ne nous ennuie pas un seul instant et qui mêle à merveille le sérieux d’une enquête au caractère insolent d’Eve. D’ailleurs, il y a même une référence à La Belle au Bois dormant qui prête à sourire et qui apporte aussi un charme particulier au roman. C’est donc une petite pépite qui représente un roman bien ficelé mêlant des genres aussi hétéroclites à la perfection mais qui est aussi la démonstration d’un travail de tous les instants pour l’auteure car rien n’a été laissé au hasard.   


Extraits

« Il déglutit.

-         Qu’est-il arrivé à « je t’aimerai toujours » ?

Il me fixait, attendant des réponses que je ne pouvais pas lui donner.

-         Je…je ne savais pas, offris-je sans conviction.

Je vis l’inéquation, le brûlant échec de cette réponse sur son visage.

-         Tu sais pourquoi je me suis engagé ?

Je secouai la tête.

-         Parce que je me fichais de vivre ou de mourir. Si tu étais morte, cela ne valais pas la peine de vivre dans ce monde. Et tout ce temps une partie de mon esprit continuait à espérer que tu étais en vie. Que peut-être un jour tu reviendrais et que peut-être, peut-être, tu pourrais m’expliquer ce qui s’était passé.

Sa respiration était laborieuse.

-         Et à présent tu es là. Je t’écoute. »